Monsieur d’Adesky, parti vers de nouvelles aventures…

Nov 10 • Actualités • 520 vues • Aucun commentaire sur Monsieur d’Adesky, parti vers de nouvelles aventures…

Combien de temps avez-vous enseigné à Robert Catteau ?

13 ans, depuis 2003.

 

Pouvez-vous résumer ces treize années en quelques phrases ?

Quand je suis arrivé c’était le bon moment et le bon endroit pour moi avec des rencontres individuelles humaines hors norme à chaque année. La rencontre de personnalités d’exception sur le plan humain et intellectuel qui m’ont permis et obligé à emprunter des chemins et vivre des expériences insoupçonnées que je chéris encore aujourd’hui. Catteau m’a permis une tentative de définition du métier de professeur et de découvrir des facettes des élèves et de moi-même. Et si peut-être j’en ai marqué certains, il est certain qu’au-delà des mathématiques les élèves m’ont marqué profondément.

 

Pourquoi quittez-vous l’athénée Robert Catteau ?

J’avais envie de prendre un nouvel élan, vivre de nouvelles expériences.

 

Beaucoup d’élèves et de parents craignent que votre départ n’augure rien de bon. Pouvez-vous les rassurer ?

Je ne sais strictement rien mais que les élèves restent positifs et ambitieux, préservent leurs rêves et qu’ils fassent de leur mieux pour les réaliser

 

Combien de temps mettra votre remplaçant pour atteindre votre niveau d’enseignement ?

En général, il faut 10 ans pour qu’un professeur atteigne son rythme de croisière, qu’il commence à parfaire son cours et optimiser les réglages fins. Mais son principal objectif sera pour lui de tailler son propre style et d’apporter sa personnalité. Avec un peu de talent est beaucoup d’enthousiasme et de travail, il n’y a aucune raison que cela ne marche pas!

 

Etes-vous content de partir pour Saint-Boniface ?

Ça me fait un pincement au cœur de quitter Robert Catteau et de m’éloigner de mes élèves mais d’un autre côté il y aura tant d’autres choses à découvrir et à vivre, j’intègre une équipe dynamique et ambitieuse, ils ont une antenne H.P. (enfants à haut potentiel) bien ancrée et affirmée, des activités sur le temps de midi très variées: clubs de maths, club de robotique, de programmation, de musique et même un club de « WarHammer » (jeu de rôle).

 

Que voudriez-vous dire à vos élèves et vos collègues, vos amis ?

Je veux dire à mes élèves qu’ils sont beaucoup plus forts qu’ils ne le pensent et qu’au-delà des points il faut faire les choses parce qu’elles sont belles et justes et pour tendre vers cela, apprenez, instruisez-vous et agissez à votre mesure en faisant de votre mieux.

Je suis curieux de les retrouver dans une dizaine d’années car il y a une vie après l’école et ils ont chacun la liberté de proposer leur vision du monde en apportant leur pierre à l’édifice.

 

A mes collègues je voudrais leur dire que j’ai croisé des personnalités hors normes et exemplaires dont pour certains j’aurais aimé recevoir l’instruction. Je pense par exemple à MM. Deguide, Van Loo et Dequévy, à Mmes Paternotte, Rousseau et Bourdeaud’hui à qui j’ai emprunté des manières d’être, des valeurs… et j’en oublie certainement! À mes amis, ils savent, ce sont mes amis.

 

 

 

Interview réalisé par Nathan Haberman, le 30/06/2016.

Articles apparentés

Laisser un commentaire

« »